September 21, 2017

Le rapport 2017 de la Drees sur la santé de la population en France renseigne sur la prévalence des troubles de l’audition et sur le taux d’appareillage.

Ce rapport compile les chiffres établis par de nombreux organismes producteurs de données (Direction générale de la santé, Agence de biomédecine etc.), il a été coordonné pour la première fois avec la nouvelle agence nationale Santé publique France. Les résultats du chapitre audition ont été produits par l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes). Selon son enquête menée en 2014, 9 % environ des plus de 18 ans déclarent des difficultés d’audition sévères, gênant la compréhension en environnement calme ou bruyant. On retrouve une légère différence par genre, stable depuis la précédente enquête : 10 % des hommes sont concernés, 8 % des femmes. En revanche, l’écart de taux d’appareillage femmes-hommes s’est restreint -il était de 5 points en 2012- respectivement 41 % d’entre elles et 39 % d’entre eux ont recours à une aide auditive. Ce taux augmente avec l’âge puisqu’il atteint 57 % chez les 80 ans et plus. Mais à peine la moitié (48 %) des personnes appareillées déclarent ne plus ressentir de difficultés d’audition, elles étaient 58 % en 2012. Comme ces données sont issues d’auto-questionnaires, par essence déclaratifs, et non croisées avec des examens médicaux, il est difficile d’identifier des clés d’explication, tant sur le taux d’appareillage (les répondants sont-ils appareillables ?) que sur le recul du nombre de personnes ne déclarant plus de trouble (diagnostic, réglage, observance sont-ils en cause ?).