November 21, 2017

Le syndicat des enseignes appuie la position exprimée le 1er juin par le CNA et l’Unsaf  en appelant à la réunion d’états généraux de la santé auditive et à la poursuite des travaux sur le devis normalisé.

En première approche, le Syndicat national des entreprises de l’audition se réjouit de constater la volonté politique, qui a émergé pendant la campagne présidentielle, de mieux prendre en charge les aides auditives « pour être à la hauteur du service médical rendu ». Il estime cependant qu’il est nécessaire de reprendre les travaux sur le devis normalisé au-delà de l’arrêté du 28 avril dernier, dans le cadre d’états généraux pilotés par le ministère de la Santé. « Il s’agit à présent de mettre sur la table, sans postures ni tabous, et avec l’ensemble des parties – dont pouvoirs publics, organismes complémentaires et associations de patients – l’intégralité des sujets essentiels quant au devenir du secteur : l’amélioration de la prise en charge et du dépistage, mais aussi l’accessibilité, le prix et l’ensemble des propositions qui ont été faites depuis six mois, a déclaré Guillaume Flahault, président du Synea. Cela toutefois ne pourra pas être sans incidence sur le devis normalisé, lequel devra dès lors évoluer encore par rapport à l’arrêté pris dans les derniers jours du précédent quinquennat. »