May 27, 2018

Alors qu’Agnès Buzyn a lancé la concertation en vue de mettre en place un reste à charge zéro sur l’audioprothèse, l’optique et le dentaire, Sonalto espère pouvoir contribuer au débat et met en avant sa solution.

 

Dans un communiqué, la start-up rappelle que son assistant d’écoute est une aide auditive préréglée destinée exclusivement aux seniors, actuellement distribuée dans plus de 6 500 pharmacies formées à sa délivrance, au prix généralement constaté de 600 euros la paire. Sonalto revient également sur l’étude clinique menée par le professeur Philippe Romanet, ancien chef de service du CHU de Dijon, qui « a permis de valider l’efficacité de ces dispositifs pour les gênes légères à modérées ».

 

Dans le contexte de l’ouverture des négociations sur le reste à charge zéro, le groupe Urgo (qui a racheté la société en 2015) et Sonalto annoncent se réjouir de la perspective de pouvoir contribuer au débat. « Au regard de cet enjeu de santé publique mais également de son impact économique et budgétaire sur les dépenses de santé, nul doute qu’une prise en charge des assistants d’écoute peut contribuer pleinement à répondre au besoin d’équipement des patients et du reste à charge zéro », expliquent les deux entreprises.