July 30, 2021

 

Des chercheurs du département de génie électrique et informatique de l’Ecole Cockrell (Austin, Texas, USA) travaillent à la mise au point d’une aide auditive de faible puissance. Ils se sont inspirés du détecteur sonore et du double tympan de l’Ormia Ochracea, une mouche nocturne repérée à Haïti.

 

Pour développer cette aide auditive, les chercheurs ont mis au point une petite plaque flexible qui pivote sur un support central. Ils ont également intégré des matériaux piézoélectriques, qui permettent de mesurer simultanément la flexion et la rotation de la plaquette, qui à son tour, a pu reproduire l’audition de la mouche. Ce nouveau dispositif, de faible consommation d’énergie permettant aussi de miniaturiser les piles, pourrait être utilisé pour la prochaine génération d’aides auditives hypersensibles ainsi que pour des applications militaires. Ces recherches sont financées par l’Agence des projets de recherche avancée de défense américaine (Defense Advanced Research Projects Agency –DARPA.)

 

Source : Applied Physics Letters