August 9, 2022

 

Pour la première fois, la Mutualité Française présente dans son Mémento du médicament des données sur les dispositifs médicaux et leur financement, «compte tenu de leur poids grandissant dans les dépenses des patients et des mutuelles.» A cette occasion, elle plaide pour un meilleur encadrement de leur prix et de leur évaluation.

 
La Mutualité souligne que le marché des dispositifs médicaux remboursables est particulièrement dynamique en comparaison de celui du médicament. «En 2013, ce marché s’est élevé à 13,4 milliards d’euros, en progression de 4,7% par rapport à 2012.» Au sein de cette catégorie, les dépenses en orthèses et prothèses externes (dont l’audioprothèse) seraient en hausse de +3,3%, et se monteraient à 8 milliards d’euros en 2013 (dont 6,4 milliards d’euros financés conjointement par les ménages et les complémentaires santé).

 
«Les dispositifs médicaux représentent donc un champ important d’intervention économique des mutuelles. C’est leur deuxième poste de dépenses après le médicament : 2,5 milliards d’euros de remboursements ont été consacrés à ces produits en 2013, en augmentation de 4,2% par rapport à 2012», relève la Mutualité. Dans ce contexte, celle-ci souhaite que ce marché «soit régulé, tant au niveau des prix que de l’évaluation de leur fiabilité, de leur sûreté et de leur efficacité, afin de rendre les dispositifs plus sûrs et plus accessibles.»