October 29, 2020

Les 25 et 26 septembre, Unitron a organisé une conférence européenne à Vienne. Au programme : l’’expérience des patients et le développement de l’activité des centres.

 

Plus de 120 professionnels et cadres dirigeants du secteur de l’audition, originaires de France, d’Autriche, d’Allemagne, d’Irlande, des Pays-Bas, de Russie, d’Espagne et du Royaume-Uni, étaient réunis au cours de ces deux journées. Cette conférence était principalement axée sur les relations avec les patients et le développement de l’activité des centres. Parmi les débats : le rôle des fabricants et les opportunités commerciales découlant d’une meilleure satisfaction des patients.
Disponible simultanément en quatre langues (anglais, français, allemand et espagnol), la conférence proposait des débats menés par des experts et des séances en petits groupes pour favoriser le partage des connaissances et la collaboration. Retour sur les temps forts de cet événement : nouvelles tendances en matière de relation avec la clientèle ; soins et services prodigués aux patients en centre ; échange de bonnes pratiques ; sondage en direct et interactif des participants ; et conclusions d’une étude internationale sur les barrières à l’appareillage.

 

A noter que lors de ce sondage interactif, les participants ont confirmé les résultats d’une récente étude indépendante, menée à l’échelle mondiale : le fait de pouvoir essayer un produit est un facteur clé pour développer l’activité des centres. Les chiffres sont éloquents : plus de 80 % des professionnels de l’audition ont amélioré la satisfaction de leurs clients et augmenté leurs ventes en intégrant la flexibilité inhérente aux essais dans le processus de consultation.

 

«Même si notre secteur a fait d’énormes progrès en matière d’innovation, de développement et de design, nous pensons qu’il reste des opportunités importantes de croissance en axant nos efforts sur l’aspect humain de notre activité», a affirmé Jan Metzdorff, président d’Unitron, à l’occasion de cette conférence. «Il existe toujours des réticences à adopter et à utiliser des aides auditives. De fait, la plupart des personnes qui pourraient bénéficier d’une aide auditive ne sont jamais appareillées. Nous nous engageons à trouver de nouvelles approches pour optimiser notre relation avec nos clients afin d’obtenir un meilleur taux d’acceptation et, au final, contribuer à la réussite des centres», a-t-il conclu.