April 20, 2021

 

Les deux premières mutuelles santé françaises annonceront leur rapprochement début 2015 pour créer un nouveau groupe mutualiste, qui pèsera plus de 8 millions d’assurés.

 

 

L’information dévoilée par le Fil social et le Figaro a été confirmée par Joseph Deniaud, président d’Harmonie Mutuelle, à nos confrères de l’Argus de l’assurance. «Les discussions se déroulent entre les deux mutuelles. Chacune étant déjà engagée dans une union mutualiste de groupe – l’UMG Groupe Harmonie et Istya – nous ferons tout pour associer l’ensemble des parties prenantes», a-t-il précisé.

 
Cette future opération, nouvelle preuve du mouvement de concentration des complémentaires santé, devrait avoir lieu rapidement. Elle s’inscrit bien évidemment dans la perspective de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés, prévue par l’ANI au 1er janvier 2016, et de la réforme des contrats responsables. «Les complémentaires vont devoir concilier des coûts de santé de plus en plus élevés, une banalisation de l’offre de plus en plus décalée par rapport aux moyens financiers et aux aspirations de la population, et des marges de manœuvre économiques et réglementaires soumises à des contraintes sans cesses plus strictes», argumente Joseph Deniaud.

 
Le cas échéant, les deux UMG cumuleront 6,6 milliards d’euros de cotisations, «soit plus du tiers des cotisations de l’ensemble des mutuelles adhérentes à la Mutualité française », souligne l’Argus de l’Assurance. Fortes de ce poids, Harmonie mutuelle et la MGEN entendent «agir sur le système de santé lui-même et pas seulement sur son financement.»