August 9, 2022

 

Une étude effectuée par le Dr Jessica Tyrell et son équipe de chercheurs de l’Université de l’école médicale Exeter au Royaume-Uni, laisse apparaître, entre autres, les conséquences sur le système auditif provoquées par la maladie de Ménière*.

 

 
Cette maladie de l’oreille interne est une maladie non mortelle, qui peut entraîner des problèmes pénibles pour le patient comme les acouphènes, perte auditive, des vertiges et une sensation de pression ou de plénitude dans l’oreille. Elle est particulièrement invalidante.
L’étude identifie également la vieillesse et les femmes à la peau blanche comme des facteurs qui peuvent augmentent le risque de développer la maladie.

 

 
Afin de mieux comprendre la maladie de Ménière, les chercheurs ont comparé les données enregistrées avec des informations de près d’un demi-million de personnes qui ne sont pas touchées par la maladie. L’équipe de recherche a découvert que la maladie est liée à des troubles du système immunitaire et des maladies liées au système nerveux autonome, tels que le syndrome de Bowel, la maladie de Crohn et l’arthrite.
Sur la base de leurs découvertes, les chercheurs ont évalué que le système immunitaire dysfonctionnel et le système nerveux jouent un rôle essentiel dans le développement de la maladie.

 

 
*La maladie de Ménière est une affection de l’oreille interne qui se manifeste par des vertiges, une baisse de l’acuité auditive, des acouphènes et d’impression de vide et de pression dans l’oreille. Le patient souffre de crise imprévisible d’une durée de deux à vingt-quatre heures.