August 9, 2022

 

La plateforme va dupliquer la nouvelle approche choisie pour l’optique à son réseau d’audioprothésistes.

 

 
Le réseau d’audioprothésistes Santéclair sera prochainement renouvelé : «nous allons réaliser un appel d’offres au dernier trimestre», a indiqué hier 3 février sa directrice Marianne Binst, à l’occasion de la remise des prix Santéclair 2014 du jeune opticien et du jeune optométriste. La nouveauté, c’est que cet appel d’offres auprès des audioprothésistes sera précédé d’un «appel d’offres auprès des fabricants.»

 

 
Santéclair entend ici appliquer à l’audio la stratégie inaugurée pour l’optique à l’occasion du nouveau réseau mis en œuvre au 1er janvier : la plateforme a en effet sélectionné trois verriers (Essilor, Seiko et Zeiss) comme fournisseurs exclusifs des équipements délivrés à ses bénéficiaires. Ces fabricants, choisis suite à un appel d’offres auquel ont répondu 11 sociétés, ont été choisis sur des critères tels que la qualité des produits, les efforts d’innovation, la qualité de service, la notoriété de la marque ou encore les conditions commerciales.

 

 

 

Cette stratégie a provoqué de vives réactions dans le secteur de l’optique, notamment celle du verrier Novacel, qui a alerté le gouvernement et la direction de la Sécurité sociale sur cette décision qui «va à l’encontre de la concurrence, de l’intérêt du porteur final et de l’opticien qui ne pourront plus choisir leurs verres et leur partenaire. » Pour limiter l’impact de son non-référencement, la société Hoya s’est quant à elle rapprochée de Seiko (qui fait partie du même groupe) pour proposer une offre spécifique : Seiko fournira aux clients d’Hoya référencés Santéclair tous les verres figurant dans le contrat de partenariat.

 

 
Rappelons que, depuis l’arrivée d’Unéo au 1er janvier, Santéclair regroupe près de 8,5 millions de bénéficiaires et espère atteindre à terme les 10 millions.