August 19, 2022

 

Le Congrès 2015 des audioprothésistes ouvrira ses portes au CNIT Paris-La Défense, du vendredi 10 avril au dimanche 12 avril. Cette 37ème édition, qui se déroule une nouvelle fois sous le parrainage de Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, se tient sous le signe de l’anniversaire de l’Unsaf, qui célèbre ses 30 ans. L’occasion, pour le syndicat, d’inaugurer quelques nouveautés, avec des prises de parole très attendues sur les grands enjeux de la profession.

 

 

La matinée politique a lieu le vendredi matin (et non plus le samedi) après l’inauguration par Jean-Michel Klein, président du Syndicat national des médecins spécialisés en ORL et chirurgie cervico-faciale (Snorl). Ce n’est pas une, mais deux tables rondes qui sont organisées. Au programme : «La prise en charge de patients souffrant de troubles de l’audition : oubliés de la solidarité nationale ?» et «Audioprothèse : quel rôle des organismes complémentaires d’Assurance maladie dans la régulation de l’offre.» Deux thématiques majeures et particulièrement d’actualité, compte tenu des appels d’offres actuels et à venir lancés par certaines plateformes de complémentaires santé auprès des fabricants d’aides auditives et des audioprothésistes.Rappelons que Madame Évelyne Guillet, directrice santé et modernisation des déclarations sociales du centre technique des Institutions de prévoyance (CTIP) participera également à la table ronde à la 2ème table ronde («Audioprothèse : quel rôle des organismes complémentaires d’Assurance maladie dans la régulation de l’offre»).

 

 

L’après-midi du vendredi 10 est dédié au Collège national d’audioprothèse (CNA) qui, comme tous les ans, organise «le prix du Collège national» et donne la parole à de jeunes conférenciers. Ils traiteront de «l’utilisation conjointe de l’audiométrie automatique de Bekesy et des CAPR dans la détermination des caractéristiques de l’acouphène», du «test à voix chuchotée simplifié», de la «comparaison de quatre configurations de mesures du RECD, impact sur le SPLoGramme et sur les valeurs cibles de la formule de préréglage DSL(i/o)VS», d’une «étude longitudinale de l’intelligibilité dans les hautes fréquences lors de la réhabilitation auditive» et de l’«estimation du rapport du signal sur bruit en sortie d’aide auditive ; mise en œuvre, application.» Après la remise des prix, le Collège national fera le point sur ses activités et ses projets : seront notamment posées les questions de l’allongement à 5 ans de la formation initiale et de l’élargissement du partenariat Unsaf-CNA.

 

 

 

Journée pluridisciplinaire : le déclin cognitif en ligne de mire

 

 
La journée pluridisciplinaire a pour thématique, samedi 11 avril, «Bien entendre pour prévenir le déclin cognitif ; bien entendre pour mieux vieillir.» Un sujet particulièrement d’actualité au vu des récentes études soulignant les liens entre perte auditive et déclin cognitif. Cette journée donne ainsi la parole à des intervenants réputés, français et internationaux, sur des sujets tels que «perte auditive cachée, bruit et vieillissement» (par Sharon G. Kujawa, PhD, Associate Professor, Harvard Medical School, Boston) ; «plasticité centrale et fatigue auditive périphérique» (par Pierre Campo, Laboratoire d’Ototoxicité et de Neurotoxicité INRS, enseignant à l’École d’audioprothésiste de Nancy) ;  et «perte d’audition et déclin cognitif chez le sujet âgé : approche épidémiologique» ( par Hélène Amieva, professeure de Psychogérontologie et chercheur à l’INSERM U897, Bordeaux.). Cette session sera clôturée par son président, le Pr Paul Avan (Laboratoire de biophysique sensorielle – Université d’Auvergne), qui en fera la synthèse et expliquera les applications pratiques.

 

 

 
La journée pluridisciplinaire se poursuivra l’après-midi du samedi avec les conférences sur «les aspects physiologiques et données récentes des troubles neurosensoriels liés à l’âge» par le docteur Xavier Perrot, maître de conférences des Universités – Praticien Hospitalier université Claude Bernard Lyon 1 /Hospices Civils de Lyon/Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon/INSERM U1028 – CNRS UMR5292) ; le «repérage des troubles sensoriels et cognitifs chez les personnes âgées. Prise en charge des troubles de l’équilibre », (par les docteurs Didier Bouccara, SOFRESC, et Arach Madjlessi, SOFRESC, Paris) ; «les effets de l’âge et de la réserve cognitive sur le traitement central de l’information sonore de la personne âgée  (par Arnaud Coez, audioprothésiste, Unité mixte INSERM-CEA U1000, imagerie et psychiatrie, Orsay) ; et «l’appareillage de personnes âgées dépendantes et institutionnalisées » (par, Christian Renard, audioprothésiste, Lille ). Cette session sera clôturée par Eric Bizaguet, président du CNA, qui en fera la synthèse et expliquera les applications pratiques.

 

 

Lors de la journée du dimanche, l’Unsaf décernera son prix du plus beau stand. Le prix du meilleur poster scientifique sera remis par le docteur Nicole Matha, Présidente du Comité français du Bureau international Audiophonologie. Et enfin un cocktail sera offert par l’Unsaf pour fêter ses 30 ans.