August 9, 2022

 

La gouvernance de Kalivia réagit au communiqué signé par le CNA, le Synea et l’Unsaf, qui appellent à «un partenariat équilibré entre complémentaires et professionnels de santé».

 

 

«La gouvernance de Kalivia reste évidemment ouverte au dialogue avec la profession, avec laquelle elle partage l’objectif d’une meilleure prise en charge de la perte d’audition. C’est d’ailleurs dans cet esprit, et dans le respect des réglementations en vigueur, qu’ont été rédigés les documents contractuels de l’appel à propositions en cours : la promotion des meilleures pratiques, à des tarifs maitrisés. Ce que les centaines de centres d’audioprothèse qui ont commencé à adhérer ont parfaitement compris. Kalivia rappelle que chaque centre demeure libre d’adhérer à son réseau ouvert et invite ceux qui ne l’auraient pas encore fait à valider leur dossier d’adhésion avant le 23 avril prochain», explique le réseau.

 
Rappelons que le CNA, le Synea et l’Unsaf réclament une prolongation du délai de l’appel à propositions, estimant que celui-ci devrait être modifié sur plusieurs points. Selon eux, les limitations posées par son règlement sont en effet incompatibles avec le principe d’ouverture des réseaux de soins d’audioprothèse posé par la loi Le Roux. Les organisations professionnelles demandent par ailleurs des engagements quant au respect du libre choix de l’appareil par l’audioprothésiste et jugent, entre autres, qu’il est injustifié de fournir sans conditions de ressources des appareillages aux mêmes conditions tarifaires que l’offre CMU.