January 24, 2020

Deux étudiants américains se vont vu décerner un prix du MIT pour l’invention d’un nouveau dispositif traduisant en sons la langue des signes.

 

« Nous pensons que la communication est un droit humain fondamental », expliquent Thomas Pryor et Navid Azod, étudiants à l’université de Washington récompensés par le prix national Lemelson-MIT (Massachusetts Institute of Technology). Leur invention baptisée « SignAloud » s’appuie sur un système de capteurs placés sur des gants qui analysent la position et le mouvement des mains. Les données sont ensuite transmises par Bluetooth à un ordinateur qui les transforme instantanément en paroles, si les gestes correspondent à ceux utilisés dans la langue des signes américaine. « De nombreux outils de traduction de la langue des signes ne sont pas adaptés pour un usage quotidien. Notre dispositif est assez léger pour envisager une utilisation quotidienne », espèrent les deux étudiants qui militent pour que leur invention puisse contribuer à l’intégration des sourds dans la vie sociale et professionnelle.