August 16, 2022

 

La plateforme Liberté Santé mise en ligne par l’association ALML (« La Médecine Libre ») propose aux professionnels de santé de s’engager à sortir des réseaux si leurs confrères le font aussi.

 

Après avoir créé une société de courtage d’assurance proposant des « complémentaires santé vertueuses », La Médecine Libre franchit un nouveau pas dans son combat contre les réseaux de soins. Sa récente plateforme Liberté Santé s’adresse à tous les professionnels concernés (déjà ou potentiellement) par ces dispositifs (opticiens, audioprothésistes, dentistes, médecins, infirmiers…) et qui souhaitent s’engager en dehors et/ou préserver leur indépendance.

 

La première ambition de Liberté Santé est de créer des zones blanches par filière de soin, en permettant à ceux qui le souhaitent de s’organiser géographiquement par des actions synchronisées. Cette initiative vise aussi à « recenser les professionnels de santé engagés à défendre leur liberté au niveau local », ce qui leur permettra notamment de « prendre conscience de leur force numéraire », à mettre en commun des outils pour communiquer envers leurs confrères et patients, et à remettre en avant la qualité des soins à travers un label prenant le contre-pied « des réseaux financiers mus par la maîtrise des coûts ».

 

Concrètement, les professionnels qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche doivent remplir un formulaire. Ils s’engagent alors à sortir (ou à rester hors) des réseaux quand, dans leur département, le taux de confrères également engagés aura atteint 90%. Ils peuvent cependant revenir sur leur décision en le notifiant à la plateforme. Un compteur indique la réalisation de l’objectif au niveau local.