December 9, 2019

Poursuivant son rôle d’aiguillon, la Journée nationale de l’audition (JNA) lance cette nouvelle initiative organisée en parallèle de la Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail.

 

Les coûts humains et sociaux du bruit, mis en lumière par le récent rapport du Conseil national du Bruit, sont encore insuffisamment pris en compte par les entreprises. Au-delà des professionnels et des acteurs de la santé, la JNA souhaite donc mobiliser les dirigeants, les médecins du travail, les services RH, les chargés de RSE et les CHSCT pour qu’ils intègrent la gestion du bruit dans leurs démarches de prévention des risques et d’amélioration du bien-être. Pour cette première édition, l’association lance une campagne d’information via son site dédié www.sante-auditive-autravail.org et propose des outils spécifiques aux entreprises : affichettes sur les « 3 bons gestes de santé auditive », brochures….

 

8 Français sur 10 impactés

79 % des Français déclarent rencontrer des difficultés à suivre des conversations au travail à cause du bruit (sondage Ifop-JNA 2016), un chiffre d’autant plus significatif qu’il ne concerne pas seulement les professions identifiées comme problématiques – BTP, industrie- mais également les métiers du tertiaire. A côté de la prévention des risques de surdité, la JNA insiste donc sur le repérage de la fatigue auditive qui, dans le cas où l’oreille reste soumise à exposition même en dehors du temps de travail, va engendrer au fil du temps une usure prématurée des cellules sensorielles de l’oreille. L’association souligne aussi ses effets extra-auditifs : nervosité, perte de vigilance… Autant de risques psycho-sociaux souvent sous-évalués et pourtant sources de dangers (accidents de travail) ou de pertes de productivité. La santé auditive rejoint ainsi les enjeux, très actuels, du « bien vieillir » et du bien-être au travail, auxquels les chefs d’entreprise doivent faire face.