January 20, 2020

Au 1er janvier 2017, dans le cadre de la généralisation du tiers payant, les complémentaires santé sont dans l’obligation de pouvoir proposer la dispense d’avance de frais sur le ticket modérateur. A cette occasion, différents Ocam et réseaux de soins ont mis en place des plateformes pour les professionnels de santé, comme TP+ créé par Santéclair. Les explications de Matthieu Collet, directeur du projet.

 

En quoi consiste TP+ ?

TP+ est une nouvelle convention de tiers payant proposé notamment aux opticiens, aux audioprothésistes et aux dentistes qui ne sont pas partenaires des réseaux Santéclair. Elle a été mise en place suite à l’obligation légale qui s’impose aux complémentaires santé d’être en mesure, depuis le 1er janvier 2017, de proposer le tiers payant sur le ticket modérateur.

 

Cette convention de tiers payant porte cependant sur toute la part complémentaire, et pas seulement sur le ticket modérateur…

En effet, car dans les domaines concernés, le ticket modérateur est faible ou très faible. De fait, cela n’a pas vraiment de sens de limiter le tiers payant à cette somme. Cela ne correspond pas aux attentes des assurés et, de plus, c’était techniquement très compliqué. Nos clients complémentaires santé nous ont demandé de les aider à répondre à cette obligation tout en optimisant leur chaîne technique.

 

Quelles sont les complémentaires santé qui utilisent ce service ?

Le service a été présenté aux complémentaires santé partenaires de Santéclair. Certaines l’ont retenu (une vingtaine) et d’autres ont opté pour un système différent. Mais tous les acteurs n’ont pas encore arrêté leur stratégie en matière de tiers payant et la liste des Ocam référencés est amenée à s’étoffer.

 

La convention TP+ est-elle assortie d’une grille tarifaire ?

TP+ est indépendant des réseaux de soins Santéclair et ne comporte aucune obligation tarifaire. Et une telle hypothèse n’est absolument pas à l’ordre du jour. Les dépenses des assurés sont prises en charge selon les garanties prévues à leur contrat.

 

Si les prix sont libres, pourquoi les professionnels de santé doivent-ils présenter des demandes de prise en charge qui, par définition, peuvent être refusées ?

Les notions de prix libres et de prise en charge sont très différentes. Dans le cadre du tiers payant, la prise en charge est là pour garantir à l’opticien un montant couvert fonction de la garantie. Les prix sont libres pour l’opticien, les garanties complémentaires sont très différentes pour les assurés, la prise en charge est là pour déterminer le montant couvert pris en compte dans le tiers payant et le reste à charge à payer par l’assuré.

 

Quels sont les avantages pour les professionnels de santé ?

Les utilisateurs de TP+ offrent un nouveau service à leurs clients. A partir du moment où la prise en charge est facturée, notre engagement de paiement est à 7 jours. Par ailleurs, il n’y a plus du tout de facturation papier, tout est dématérialisé.

 

A ce jour, combien d’audioprothésistes et d’opticiens se sont inscrits à TP+ ?

TP+ a démarré il y a presque un an mais, jusqu’au 31 décembre 2016, seule MBA Mutuelle (une mutuelle du grand Ouest) l’utilisait. Nous comptons ainsi, à ce jour, une centaine d’audioprothésistes et plus de 4 000 opticiens inscrits.