December 9, 2019

Le 30 janvier, à l’occasion de la cérémonie des voeux aux personnalités du secteur de la santé et des affaires sociales, le président de l’Unsaf a fait part de ses attentes à Marisol Touraine et à Nicolas Revel, directeur de l’Assurance maladie.

 

Invité à l’événement en tant que membre de l’UNPS (Union nationale des professions de santé), le président de l’Unsaf a fait part à ses interlocuteurs de son opinion envers le récent avis de l’Autorité de la concurrence sur le secteur. Il leur a ainsi expliqué « qu’au lieu d’admettre que le problème de l’accès à l’audioprothèse résidait dans le remboursement, celui-ci préconise de rendre possible la dissociation appareil / prestations et de relever le numerus clausus, au risque d’abîmer la mutualisation des coûts et de pénaliser encore davantage ceux qui ont le plus besoin de suivi », nous a-t-il relaté.

 

Luis Godinho, estimant que l’Autorité a ici « empiété » sur les missions des institutions de référence en matière de santé et espérant « que la santé ne soit plus traitée sous le seul angle de la concurrence », a demandé à Marisol Touraine de saisir l’ONDPS (Observatoire national de la démographie des professions de santé) afin qu’il se prononce sur la question du numerus clausus, ainsi que les institutions en charge de la santé (Inspection générale des affaires sociales, Haute autorité de santé…) pour ce qui concerne le découplage.

 

« L’Unsaf a été écouté et j’espère qu’il sera entendu », nous a expliqué son président, en répétant qu’il serait dommageable de mettre en place les mesures préconisées par l’Autorité alors même qu’un consensus se forme sur la nécessité d’ouvrir le débat sur la prise en charge de l’audioprothèse et que plusieurs candidats à la Présidentielle ont pris position à ce sujet.

 

Notons que cet échange a eu lieu quelques jours avant un entretien entre la ministre et la présidente de l’Autorité de la concurrence Isabelle De Silva, qui aura lieu vendredi 3 février. Selon Luis Godinho, il y a de fortes chances que le sujet de l’audition soit tout particulièrement abordé pendant ce rendez-vous.

 

Photo : de gauche à droite, Luis Godinho, Marisol Touraine et Nicolas Revel, le 30 janvier 2017 au ministère de la Santé.