August 16, 2022

 

A quelques jours du congrès 2017 à Paris, nous revenons sur le menu de la table-ronde professionnelle, qui abordera la question de l’accès aux soins auditifs par le prisme des programmes présidentiels.

A ce jour, trois représentants des candidats sont annoncés. Pour François Fillon, c’est Alain Milon, médecin, sénateur LR du Vaucluse, président de la commission Affaires sociales de cette assemblée et membre de la Mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale, qui prendra la parole. Emmanuel Macron sera représenté par le professeur Bertrand Baujat, qui exerce dans le Service d’ORL et chirurgie cervico-faciale de l’hôpital Tenon à Paris et coordonne le centre de références des cancer ORL rares. Pour Benoît Hamon, le professeur Alfred Spira, médecin épidémiologiste, chercheur à l’Inserm et spécialiste en santé publique, sera présent à la tribune.

Outre l’évidence du calendrier des élections, la présence de ces personnalités signe une étape marquante dans l’émergence de l’audioprothèse dans le débat public. En effet, les candidats de toutes tendances politiques se sont prononcés sur les façons de favoriser l’accès à l’appareillage, chacun proposant sa propre vision de la balance régime obligatoire/complémentaires santé. Leurs porte-paroles seront amenés à préciser les projets, ce vendredi à partir de 11 heures, au Palais des Congrès.

Pour en savoir plus, lisez notre dossier consacré aux programmes des candidats à la Présidentielle dans L’Ouïe Magazine n°75, disponible au congrès.