December 10, 2019

Alors que l’Unesco vient d’adopter une résolution issue de la charte élaborée par la Semaine du son, l’association dévoile le volet parisien de la manifestation, qui se tiendra du 22 janvier au 4 février 2018.

 

Le dernier étage du siège de l’Unesco, à Paris, a accueilli ce jeudi 16 novembre un parterre de personnalités aussi éminentes que diverses, pour annoncer les temps forts de la Semaine du son 2018. Audrey Azoulay, ancienne ministre et toute nouvelle directrice générale de l’Unesco est venue saluer l’assistance, avant que Christian Hugonnet, président fondateur de l’association, prenne la parole pour présenter le parrain de cette édition : Jean-Michel Jarre. Le compositeur n’a pas hésité à sortir de sa poche les protections auditives qui ne le quittent jamais, a-t-il confié, ajoutant que « toutes les classes de musique devraient commencer par un apprentissage sur les façons d’atténuer le son ». Se sont également succédé à la tribune Franck La Rue, sous-directeur général pour la communication et l’information à l’Unesco, Claude-Yves Robin, vice-président de la Semaine du son, l’audioprothésiste-musicien Jean-Louis Horvilleur, Jean-José Wanègue, secrétaire adjoint de l’association, Véronique Balizet, déléguée générale, Almaz Vaglio, designer sonore et trésorière, l’architecte Cécile Regnault, Dr Shelly Chadha, responsable du programme de prévention de la surdité et de la déficience auditive à l’OMS et le Pr Bernard Fraysse.

 

Une résolution de l’Unesco

Fait historique, l’organisation internationale vient d’adopter, le 31 octobre, une résolution (39C/49) intitulée « L’importance du son dans le monde actuel : promouvoir les bonnes pratiques » et directement issue du travail de la Semaine du son. L’association a en effet rédigé en 2014 une charte définissant 33 objectifs à mettre en œuvre, suivant 5 axes : santé auditive, environnement sonore, techniques d’enregistrement et de diffusion, relation entre image et son et enfin expression musicale et pédagogie. Ce texte a été présenté à l’Unesco en janvier 2016, sous l’impulsion de  la France rejointe par l’Argentine, le Japon et le Liban, puis intégré comme projet de résolution, amendé et finalement adopté par la Conférence générale. L’étape suivante consistera à le mettre à l’ordre du jour de l’ONU en vue d’adoption.

L’association continue d’œuvrer pour sensibiliser à l’importance de l’environnement sonore -dans l’acquisition du langage, dans les rapports humains et pour le bien-vivre- et à la nocivité du son, devenu bruit, dans tous les domaines de la vie. Elle a notamment lancé cette année, au festival de Cannes, le prix de la meilleure création sonore (dans le cadre de la sélection Un certain regard). Il a été attribué à Kaouther Ben Hania, réalisatrice de « La belle et la meute ».

 

 

 

 

 

 

 

Une riche programmation

Le programme de la 15e Semaine du son est à l’image de ce foisonnement de projets. Il mêlera come chaque année conférences sur la santé, la technique, manifestations culturelles et festives, suivant les 5 axes précités. Les inscriptions seront ouvertes à partir du 1er décembre. A la suite des événements parisiens, de nombreuses actions seront déployées partout en France en lien avec l’association des maires de France et les professionnels de l’audition.

 

A retenir :

Lundi 22 janvier
> Santé auditive
Conférence-débat : « Compression de la dynamique sonore à fort niveau et risques auditifs » au ministère de la santé. « Les musiques actuelles sont de plus en plus compressées, ce qui implique une remontée artificielle des sons faibles vers les sons forts, qui ne laisse pas l’oreille respirer », a précisé Jean-Louis Horvilleur pour souligner l’enjeu que représente ce sujet en termes de prévention des risques.

Mardi 23 janvier
Soirée musicale au siège de l’Unesco en présence de Jean-Michel Jarre

Mercredi 24 janvier
– 5e forum des formations supérieures aux métiers du son au Conservatoire de Paris
– Concert-conférence « La diva et le phonographe » sur les origines des enregistrements sonores, à la Bibliothèque nationale de France

Jeudi 25 janvier
Remise des prix du 1er concours « Quand le son crée l’image », qui distinguera les meilleurs courts-métrages parmi 29 films réalisés à partir d’une même création sonore.

Vendredi 26 janvier
Conférence : « Son et architecture » au siège de l’Unesco

 

Plus de détails : www.lasemaineduson.org