December 15, 2018

Le fabricant australien et la PME montpellieraine spécialisée dans les biotechnologies vont collaborer pour évaluer de nouvelles combinaisons thérapeutiques chez les porteurs d’implants cochléaires. Ce rapprochement stratégique se traduira par une prise de participation de Cochlear au capital de Sensorion.

 

Ce partenariat a d’abord pour but de mesurer l’efficacité d’approches thérapeutiques basées sur l’utilisation de la molécule Sens-401, développée par Sensorion, chez des patients porteurs d’implants Cochlear, dans des études précliniques en 2018. Le candidat médicament (R-azasétron bésylate), administré par voie orale ou injection, vise la préservation des tissus de l’oreille interne dans les cas où des lésions risquent de causer une surdité progressive ou séquellaire. Il a reçu la désignation de médicament orphelin en Europe en traitement de la perte auditive neurosensorielle, et aux Etats-Unis, par la Food and Drug Administration, en prévention de l’ototoxicité induite chez les enfants par le cisplatine (molécule anti-cancer).

Dans le cadre de cette collaboration, Cochlear investira autour de 1,6 million d’euros dans des actions Sensorion, qui doivent être émises par son conseil d’administration ce mercredi 20 décembre. L’entreprise australienne disposera en contrepartie d’un droit de première négociation pour l’utilisation mondiale de Sens-401 en combinaison avec certains implants. « Notre collaboration est de nature potentiellement transformatrice pour les deux partenaires ainsi que pour les patients souffrant de troubles auditifs, a indiqué Nawal Ouzren, directrice générale de Sensorion. Nous pensons que nos efforts conjoints pourraient apporter des changements bénéfiques dans la vie des personnes porteuses d’implants et nous avons hâte de potentiellement commencer des essais cliniques dès 2019. » Jan Janssen, Chief Technology Officer chez Cochlear a pour sa part déclaré : « nous sommes impatients de mettre à profit l’alliance de notre expertise et de nos capacités. Sensorion a un portefeuille prometteur de candidats médicaments et nous croyons que les effets de Sens-401 pourraient compléter notre technologie de manière stratégique. »