November 17, 2019

La plateforme a procédé à une analyse détaillée de l’impact de la réforme 100 % santé dans les trois secteurs concernés. Zoom sur ses principaux enseignements relatifs à l’audioprothèse.

 

Selon Carte Blanche, la mise en œuvre du RAC 0 en audio générera 647 millions de remboursements supplémentaires pour les complémentaires santé. Pour établir ce pronostic, la plateforme est partie des postulats suivants :

  • l’objectif d’atteindre une personne sur deux appareillée représente 450 000 nouveaux patients, dont 70 % achèteront un équipement bilatéral et 30 % un équipement unilatéral
  • à environnement constant, on suppose que le volume de personnes qui achetaient un équipement reste le même qu’en 2017
  • selon les estimations de la plateforme, près de 30 % des ventes seront des offres RAC 0
  • le remboursement RC du panier libre augmentera aussi puisque la BRSS fera plus que doubler entre 2017 et 2021. Le delta de remboursement du panier libre sera donc à hauteur du ticket modérateur.

 

Quels impacts pour le secteur ?

La réforme RAC 0 prévoit une nouvelle nomenclature qui casse les codes LPP actuels. De fait, les Ocam devront revoir toutes les garanties médicalisées des contrats actuels. « De plus, les contrats actuels n’avaient aucune obligation de rembourser les aides auditives (au-delà du TM), les assureurs devront donc intégrer cette nouvelle garantie », commente Carte Blanche. A cela s’ajoute la nécessaire évolution technique des logiciels de tous les acteurs et, pour les fabricants, une évolution des catalogues. L’analyse temporise par ailleurs la crainte de perte de revenus évoquée par certains audioprothésistes, mettant en exergue deux hypothèses rendant possible l’effet d’aubaine, qui reste cependant difficile à évaluer : l’action des audioprothésistes avant 2021 pour vendre des appareils avant la baisse des PLV et la volonté des assurés d’obtenir un nouvel appareil auditif en 2021 pour un reste à charge nul. Selon les audioprothésistes de Carte Blanche, un tiers du catalogue des fabricants ne sera pas conforme aux exigences techniques minimales de la réforme du RAC 0. Ces aides auditives étant des offres d’entrée de gamme, l’étude suppose que la part d’achat d’appareils incluses dans le panier 100 % santé sera équivalente.

 

Vers une explosion des ventes ?

Le projet RAC 0 prévoit que, si le nombre total d’aides auditives (classe I et II) vendues dépasse 935 000 sur l’ensemble de 2021, le prix limite de vente des équipements de classe I (100 % santé) sera fixé à 900 €. « En raison de la chute du renoncement aux soins pour raisons financières, le volume de ventes devrait augmenter. Si l’on ajoute ces ventes d’audioprothèses, qu’on suppose que le volume de vente de 2017 reste constant (depuis 2006, les ventes augmentent en moyenne de 6 % par an) et qu’on intègre un effet d’aubaine à hauteur d’un tiers du marché actuel constitué par les aides auditives rendues obsolètes avec la nouvelle nomenclature, on arrive à un volume de 1 205 459 appareils vendus, bien supérieur à la limite de 935 000 appareils fixée par l’observatoire », explique Carte Blanche.

 

Les réseaux toujours d’actualité

La plateforme annonce la refonte de son réseau audio pour 2020. Celui-ci aura pour objectif premier de maintenir le « niveau de qualité et de contrôle du respect des paniers 100 % santé ainsi que d’assurer la traçabilité des équipements ». Carte Blanche veut instaurer auprès de ses audioprothésistes conventionnés un engagement sur un suivi de prestation de qualité et adapté à chaque profil. « Un contrôle de ce service pourra être effectué par nos soins. Notre annuaire de géolocalisation des professionnels pourra faciliter le changement d’audioprothésiste pour la prestation de suivi (quelle qu’en soit la raison). Le projet définit un panier 100% santé pour la classe I mais laisse la classe II libre. Le but du réseau audio sera donc toujours d’actualité », conclut la plateforme.