December 11, 2018

Elle a remis ses prix scientifiques 2018, jeudi 15 novembre, au cours d’une soirée intitulée ‘‘A l’écoute de la vie’’.

 

Les prix Emergence ont récompensé deux chercheurs français de moins de 45 ans. Yann Nguyen, chirurgien ORL à la Pitié-Salpétrière, a été désigné lauréat du prix Emergence recherche clinique. Il est l’un des principaux contributeurs au développement du robot de chirurgie otologique RobOtol, désormais commercialisé et utilisé pour les chirurgies de l’oreille moyenne. Il permet de minimiser les lésions lors des implantations cochléaires notamment. Jean-Julien Aucouturier a reçu le prix Emergence recherche fondamentale, pour ses travaux au sein du laboratoire des sciences et technologies de la musique et du son (CNRS/IRCAM/Sorbonne). Il a mis au point avec son équipe pluridisciplinaire un outil informatique capable de simuler une empreinte acoustique, en l’espèce le son d’un sourire sur une voix. Cette innovation pourrait se traduire dans une meilleure prise en charge des difficultés de perception associées aux AVC ou à l’autisme ; elle ouvre la possibilité de concevoir un jour des « prothèses cognitives », nouvelle génération d’aides auditives.

Le Grand prix de la fondation a été attribué à Ana Belén Elgoyhen (en photo ci-dessus), biologiste moléculaire spécialiste de la physiologie de l’oreille interne à l’Institut Conicet (faculté de médecine de Buenos Aires), pour avoir identifié deux molécules impliquées dans le mécanisme de protection du système auditif contre les bruits de fond et les environnements bruyants. Ses recherches permettent d’envisager de nouvelles thérapeutiques pour préserver l’oreille interne des traumatismes sonores ou traiter l’hyperacousie et les acouphènes.