January 24, 2019

L’entente étudiante inaugure la 3e édition de cette action de sensibilisation menée par les élèves audioprothésistes au cours de leur stage dans ces instituts.

Alors que les premières données solides étayant le lien entre déclin cognitif accéléré et perte auditive non corrigée venaient de paraître, la fédération des étudiants a mis en place ce plan d’action (PAAIG) en 2016. Validé par le Collège national d’audioprothèse, il vise à sensibiliser les équipes des instituts gérontologiques à l’importance du port des appareils auditifs et à les informer sur leur fonctionnement et leur entretien, par l’intermédiaire des étudiants de première année, qui doivent obligatoirement faire 15 jours de stage en gérontologie. Pour mener cette mission, ils disposent d’un guide pratique et d’un kit de démonstration (appareils factices, oreille en silicone, matériel de nettoyage…).

En ce début d’année, la Fnea annonce la reconduction de ce plan et en dresse un premier bilan. Le recueil de données porte sur 132 établissements. Les stagiaires ont dénombré 9 178 résidents, dont 1 030 personnes appareillées (11 %). Leur évaluation par les étudiants indique que seules 36 % d’entre elles sont autonomes dans l’utilisation de leurs aides auditives. Par ailleurs, les personnels soignants ont jugé cette formation bénéfique à plus de 80 %, selon la Fnea. Ces résultats confortent son souhait de poursuivre le PAAIG. Elle met ses outils à la disposition de tous les audioprothésistes souhaitant faire de la prévention dans les établissements dédiés aux personnes âgées.