June 16, 2019

Consacrées au thème « Périphérique ou central ? Comment à l’avenir ne pas méconnaître un trouble de l’audition », ces 2 journées de congrès mettront l’accent sur les pratiques cliniques prescrites par la réforme 100 % santé.

Le président de la société française d’audiologie, Pr. Hung Thai-Van, a souhaité que le congrès 2019, les 13 et 14 décembre à Lyon, soit en prise avec l’actualité. En effet, l’entrée en vigueur du 100 % santé induit une évolution des pratiques professionnelles. « Cette mise en œuvre progressive obéit à des règles strictes, édictées en lien avec la Haute autorité de santé, qui concernent tant la prescription médicale des prothèses, que l’évaluation du bénéfice mesuré pour le patient par l’audioprothésiste », précise le professeur Thai-Van dans son éditorial, ajoutant que l’accent sera mis sur la formation aux pratiques cliniques décrites dans le nouveau décret. Les communications et ateliers seront conduits par des spécialistes internationaux de renom avec traduction simultanée pour les conférences en anglais.

Le programme se déclinera en 5 grandes thématiques : bases physiopathologiques (session 1) et génétiques (session 2) des surdités périphériques et centrales, diagnostics et remédiations des surdités périphériques et centrales (session 3), évaluations et mesures du bénéfice de l’appareillage (session 4) et particularités de l’enfant et du sujet âgé (session 5).

Le professeur Bernard Fraysse animera une table ronde sur le nouveau rôle de l’ORL dans la prescription de la prothèse auditive.

Et 6 ateliers seront proposés, en 3 sessions :

– Audiométrie vocale dans le bruit adulte

– Audiométrie vocale dans le bruit enfant

– Localisation spatiale

– Test dichotique

– Tests d’audition centrale (hors dichotique et vocale dans le bruit)

– Mesures électrophysiologiques

13 et 14 décembre 2019

École nationale supérieure de Lyon

www.sfaudiologie.fr