August 12, 2020

Le fabricant révèle les résultats d’une étude basée sur une nouvelle méthode, incluant l’utilisation de l’électro-encéphalogramme (EEG), qui met en évidence l’action d’Opn S pour renforcer l’attention sélective des patients.

Le fabricant danois a voulu mettre en évidence les preuves que ses aides auditives de dernière génération, et notamment son approche technologique BrainHearing (incluant OpenSoundNavigator et OpenSound Optimiser), stimulent la capacité naturelle du cerveau à prioriser les sons. Dans le cadre d’un projet européen, des chercheurs du centre Oticon d’Eriksholm, ont mis au point une nouvelle méthode d’analyse par EEG, destinée à objectiver la façon dont le cerveau organise la perception des sources sonores. L’étude a porté sur des personnes présentant une perte auditive non complexe, légère à modérée, placées dans une situation de conversation dans un environnement bruyant (+3 dB RSB avec un interlocuteur principal sur qui se concentrer, un secondaire à ignorer et un brouhaha). L’activation de l’OpenSound Navigator améliore la perception des signaux de parole des deux interlocuteurs et réduit le bruit de fond : en fournissant au cerveau de meilleures conditions pour sélectionner les sons et leur donner un sens, Opn S améliore l’attention sélective des patients, explique Oticon.

Faciliter les interactions sociales

« Comprendre la parole demande un effort important lorsqu’on présente une perte auditive, surtout dans les environnements bruyants ou lorsque plusieurs personnes parlent en même temps, et le cerveau en pâtit, rappelle Thomas Behrens, responsable du département Audiologie chez Oticon. Sans la capacité d’attention sélective essentielle à tout individu, la communication, et donc l’interaction sociale, est extrêmement difficile et épuisante […] Les utilisateurs d’Opn S retrouvent le plaisir […] de situations qu’ils auraient trouvées trop pénibles par le passé. »