March 30, 2020

Similaires aux recommandations que l’Unsaf a adressées à ses adhérents hier soir, les conseils du Syndicat des entreprises de l’audition et du Syndicat national de l’audition mutualiste visent à respecter les règles sanitaires tout en assurant la continuité des soins durant l’épidémie de Covid-19.

Publiée en milieu de journée conjointement par le Synea et le Synam, la liste de lignes directrices est une adaptation au contexte hexagonal des « guidelines » adoptées par l’Association européenne des audioprothésistes (European Association of Hearing Aid Professionnals – AEA). Les deux organisations professionnelles proposent aux audios français de les suivre pour assurer un service minimum.

Conseils pour les cas prioritaires et urgents

Elles affirment le principe de la fermeture, l’information par affichage, l’orientation à distance par téléphone ou mail, etc. Puis elles reprennent en annexe les recommandations pour trier et prioriser les situations, et ne prévoir de rendez-vous physiques que pour les plus urgents d’entre elles, suivant cette série de 4 étapes : tri téléphonique, repérage des cas potentiels de Covid-19, service en centre sans contact et accueil en cabine avec masque. Le Synam et le Synea ont adopté les critères suivants pour circonscrire les cas prioritaires pouvant nécessiter une intervention urgente : « personnel soignant appareillé ; situations socialement invalidantes dans un contexte de vie sociale restreinte (vie de famille confinée), à savoir : surdités moyennes, sévères et profondes ; surdités pédiatriques ; acouphènes invalidants ».