May 29, 2020

Le ministère de la Santé et le ministère de l’Enseignement supérieur ont arrêté le principe des reports – quand c’est possible – ou annulations des différents concours, notamment ceux permettant les admissions dans les formations paramédicales.

Pour les formations dans le domaine de la santé, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche a annoncé les reports d’une partie des épreuves au début de l’été. Pour l’accès aux filières paramédicales, le principe d’une suppression des concours et de leur remplacement par « un examen des dossiers académiques des candidats dans le cadre de la procédure nationale de préinscription via la plateforme Parcoursup » a été adopté. Cette décision accélère l’entrée, en cours, des écoles d’audioprothèse sur cette plateforme, mais elle contredit les projets d’une partie des écoles, qui souhaitent maintenir des épreuves d’admissions. Et c’est une nouvelle cruelle pour les étudiants actuellement en prépa, que ce soit pour les écoles d’audioprothèse ou pour d’autres formations comme l’orthophonie, dans lesquelles les concours sont très sélectifs. Dans cette dernière discipline, d’ailleurs, une pétition a été lancée pour demander le rétablissement des oraux.

 

Admissions sur dossier

 

En audioprothèse, plusieurs écoles avaient prévu de maintenir des examens d’entrée, notamment Lille et Evreux. L’annonce du confinement combinée avec l’obligation de respecter le calendrier de Parcoursup et notamment d’aboutir à une liste d’admis entre le 19 mai et le 17 juillet, ont rendu très compliquée, voire impossible, l’organisation d’épreuves d’admission. La possibilité de réaliser des entretiens oraux à distance a été envisagée mais elle se heurte à des obstacles pratiques : comment garantir l’équité de traitement des candidats si ceux-ci n’ont pas tous accès à une connexion de qualité ? L’université de Rouen – Institut de formation d’audioprothèse La Musse, près d’Evreux – a renoncé aux examens écrits et oraux. L’école de Lille vient également d’acter, à regret, la suppression de toute forme d’épreuve.

 

Partiels, stages : des questions en suspens

 

Pour les étudiants actuellement en école d’audioprothèse, les évaluations et stages sont bien entendu suspendus pour l’instant et devront être reportés. « Chaque université va gérer à sa manière avec des partiels décalés en juillet ou en septembre, nous indique Florian Fourtet, président de la Fédération nationale des étudiants en audioprothèse. Pour les stages, il faudra également les reporter, et nécessairement refaire des conventions. Des stages en Ehpad, que les étudiants en première année auraient dû faire maintenant, auront peut-être lieu en 2e année. Notre but est qu’aucun stage au rabais ne soit validé. »