June 26, 2022

 

Une lettre co-signée par les ministres de la Santé et de l’économie, adressée au Synea, à l’Unsaf et au Synam, confirme officiellement que les audioprothésistes peuvent bénéficier de toutes les mesures de soutien économique prévues dans le cadre de la pandémie, même s’ils ne sont pas concernés par la fermeture administrative des commerces.

La lettre signée par Olivier Véran et Bruno Le Maire adopte un ton très solennel pour s’adresser aux présidents du Syndicat des entreprises de l’audition, Guillaume Flahault, du Syndicat national des audioprothésistes, Luis Godinho et du Syndicat national de l’audition mutualiste, Marc Greco. Elle souligne que le confinement indispensable pour endiguer la diffusion du Covid-19 ne doit « pas conduire nos concitoyens à ne plus du tout prendre soin de leur santé auditive ».

 

« Vous êtes un maillon essentiel »

 

« La continuité d’approvisionnement en produits de santé est un enjeu majeur pour la santé des Français. Vous êtes un maillon essentiel de cette chaîne par les prestations et les équipements que vous dispensez. Les Français s’en rendent compte aujourd’hui plus que jamais », écrivent les ministres. Pour la période en cours, Olivier Véran félicite les audioprothésistes et leurs organisations professionnelles d’avoir pris les mesures nécessaires pour assurer les urgences et remplir leur « mission de santé publique ». Au-delà des remerciements d’usage, le ministre emploie des mots choisis et forts pour s’adresser aux audioprothésistes et à leurs représentants : « vos efforts sont à la mesure de la responsabilité de vos organisations professionnelles ».

 

Reports de charges, fonds de solidarité, IJ: le ministre confirme

 

Plus concrètement, la lettre confirme que les mesures d’accompagnement récemment annoncées pour les entreprises s’appliquent bien aux professions de santé, dont font partie les audioprothésistes, même s’ils ne sont pas concernés par la fermeture administrative des commerces. En plus des reports de cotisations et contributions, en application depuis le 15 mars, deux dispositifs sont effectifs : activité partielle (allocation proportionnelle au salaire, et non forfaitaire et sans reste à charge pour l’employeur jusqu’à 4,5 fois le SMIC brut) et création du fonds de solidarité. Ce dernier est ouvert depuis le 31 mars pour les petites entreprises : 10 salariés au plus, un CA inférieur à 1 M€ et un bénéfice imposable inférieur à 60 000 €. Les audioprothésistes bénéficient aussi des mesures exceptionnelles prévues pour les indépendants durant la période d’urgence sanitaire, comment l’attribution d’indemnités journalières versées par L’Assurance maladie, garantissant un revenu de remplacement s’ils sont contraints d’interrompre leur activité en cas de maladie ou du fait des mesures d’isolement. « Comme vous le constatez, notre confiance se traduit par un engagement très concret de soutien à votre profession », concluent les ministres.