September 29, 2020

L’association interpelle Nicole Notat, aux commandes du Ségur de la santé, afin que l’audition ne reste pas le « pan négligé » de la santé publique.

L’association JNA saisit l’occasion ouverte par l’organisation du Ségur de la santé pour donner de la voix sur le sujet qu’elle défend depuis des années : la prise en compte de l’audition dans les politiques de santé publique, de manière systématique et généralisée, et notamment dans les approches préventives. « Les gênes et troubles de l’audition non repérés sont au cœur de « ruptures » dans l’interaction sociale et sources de comorbidités non analysées dans le parcours de santé du patient […] La gestion des patients malentendants porteurs d’aides auditives est difficile au sein des prises en charge hospitalières et en EHPAD », rappelle l’association. Elle souhaite que la santé auditive ne soit plus abordée sous un angle purement curatif. Et pour cela, elle invite Nicole Notat à intégrer l’audition dans les réflexions sur l’organisation du système de prise en charge, en rappelant les enjeux listés dans son manifeste « 2020-2030 : Santé auditive – une nouvelle vision de santé publique », publié à l’occasion de la dernière Journée nationale de l’audition.