October 21, 2020

 

Le droit, pour les médecins généralistes, de primo-prescrire des appareils auditifs a été prorogé par une instruction ministérielle rendue publique au mois d’août, indique le SDA dans un communiqué publié ce jour.

 

Dans le cadre de la réforme 100 % santé, seuls les médecins généralistes ayant suivi un parcours de développement professionnel continu en otologie médicale attesté par le Collège de médecine générale, devaient conserver le droit de primo-prescrire des appareils auditifs, aux côtés des ORL. Cette réforme aurait dû entrer en vigueur cette année. Une première circulaire de janvier 2020 avait prolongé la primo-prescription par les généralistes jusqu’au 31 mars. Une nouvelle prorogation a été décidée au cœur de l’été via une instruction ministérielle datée du 22 juillet et rendue publique courant août, précise le Syndicat des audioprothésistes. Ce dernier avait alerté le ministère de la Santé dès le mois de juin sur cette question. L’instruction interministérielle maintient le droit de primo-prescription des généralistes pour les adultes et les enfants de plus de 6 ans, prenant acte de « la suspension de la mise en place du parcours de développement ‘‘Otologie médicale’’ pendant la période d’urgence sanitaire ».