December 2, 2020

 

La solution lancée le 15 octobre par la jeune société Whisper présente deux particularités : les aides auditives s’accompagnent d’un « cerveau » externe et sont proposées sur abonnement mensuel.

 

Destiné à être délivrée par les audioprothésistes américains, le système Whisper est commercialisé par une start-up du même nom, fondée par deux anciens de Facebook, entourés d’une équipe majoritairement venue de projets AI, au sein des Gafa. Reposant sur l’intelligence artificielle et notamment le machine learning, la solution auditive présente la particularité de reposer sur 3 entités : les aides auditives proprement dites, un boîtier de traitement du signal et une application pour smartphone. Le discours marketing met en avant un système audiologique qui ne subit pas d’obsolescence grâce à ses capacités d’apprentissage et des actualisations régulières. Le recours à un boîtier externe pour le traitement du signal est justifié par le souhait de proposer une forte puissance de calcul, sans dépendre du smartphone. Le « Whisper Brain » est aussi un accessoire pour la connectivité iPhone. Le système auditif Whisper est disponible via un abonnement mensuel de 139 dollars (prix de lancement) pour 3 ans, incluant la prise en charge par un professionnel de l’audition, la location des appareils, les mises à jour et la garantie perte et casse.

Ce lancement n’est pas sans rappeler celui de l’intra profond Lyric, mis au point par la société InSound Medical, proposé sur abonnement dès l’origine, et toujours suivant cette formule après son rachat en 2010 par Sonova. Le « leasing » est-il appelé à devenir un mode de financement courant sur le marché mondial des aides auditives, comme sur celui d’autres biens de consommation ?