September 17, 2021

 

Simplifier le parcours de soin et raccourcir les délais de rendez-vous dans un marché de l’audition en forte croissance. Tels sont les objectifs de ce nouveau service, progressivement mis en place dans les centres du groupe Vyv.

Après un test dans 20 centres Ecouter Voir en début d’année, le dispositif se déploie depuis le 1er octobre dans 44 laboratoires, avec pour objectif d’être généralisé aux 167 points de vente d’ici la fin 2021. Cette offre de prise en charge télé-audiologique par des audioprothésistes repose sur le postulat que « les délais d’obtention d’un rendez-vous sont souvent très longs ». La consultation virtuelle de suivi ou de traitement d’une urgence a lieu dans un centre auditif. Le patient, installé par l’assistant·e dans la cabine, est en relation à distance avec un audioprothésiste, qui effectue les vérifications et réglages nécessaires.

200 rendez-vous entre mi-mai et juillet

Ce service (sans surcoût pour le patient) est présenté comme un moyen d’optimiser les plannings entre les différents centres du réseau, notamment dans les zones où l’offre est réduite. Il n’est proposé qu’à des patients dont les appareils sont déjà adaptés. Avant sa mise en place, une étude de faisabilité a été réalisée par le Centre d’expertise national des technologies de l’information et de la communication pour l’autonomie (Centich), qui a validé la solution technique. Durant la phase d’expérimentation, 20 professionnels formés spécifiquement ont pris en charge 200 rendez-vous entre mi-mai et juillet. « Cela permet d’offrir beaucoup plus de disponibilité de rendez-vous aux clients-patients, alors que le délai d’attente peut aller de 2 semaines à plus d’un mois pour certains centres, estime Yannick Ferret, directeur national santé auditive du groupe Vyv. Grâce à ce dispositif, nous pouvons répondre à des urgences plus facilement et ce davantage encore dans un contexte de crise sanitaire. 98 % des patients sont satisfaits. »