February 25, 2021

Si la rencontre directe a encore de nombreux adeptes chez les audioprothésistes en quête d’un premier ou d’une autre emploi, la candidature en ligne est devenue, comme dans les autres secteurs, le principal moyen de postuler. Nos conseils pour la rendre la plus pertinente possible et vous distinguer.

 

 

Candidater par internet a de très nombreux avantages, notamment celui de pouvoir étendre ses recherches au niveau national sans se cantonner à sa région. Pour se démarquer sans rencontrer physiquement les recruteurs, il est cependant nécessaire de respecter certaines règles, qui se résument en 7 mots-clés.

 

« CVthèque spécialisée » : En déposant votre CV sur un site dédié au secteur, vous ciblez directement les entreprises de la branche. Il est également conseillé de laisser son CV sur celui enseignes du secteur, qui proposent pour la plupart un espace recrutement. Pensez à le réactualiser régulièrement au fil de vos stages et expériences. 

 

« Mot-clé » : Pour sélectionner les CV des candidats, les sites d’emploi utilisent des logiciels de tri. Basés sur les mots-clés, ils passeront à côté de votre candidature si elle ne les contient pas. Pour connaitre les termes à indiquer absolument, il vous suffit de relire l’offre d’emploi et de reprendre la terminologie utilisée, de la manière la plus naturelle possible, dans le CV mais aussi la lettre/l’e-mail de motivation.

 

« Lettre de motivation » : La lettre de motivation en ligne n’a pas disparu mais a tendance à s’alléger. Moins détaillée, plus courte, elle doit mettre en avant vos motivations pour le poste et aider le recruteur à mieux vous connaitre : Qui êtes-vous ? Quelles sont vos qualités personnelles en lien avec le poste : esprit d’équipe, sens de la relation patient, empathie, autonomie, prise d’initiative…

 

« Accroche » : En tête de votre CV, rédigez une phrase courte pour vous présenter. Exemple : « Audioprothésiste D.E., 3 ans d’expérience, D.U. audiophonologie pédiatrique ». Objectif : faciliter la lecture de votre interlocuteur et lui donner immédiatement accès à vos points forts. 

 

« Cohérence » : En entrant le nom du candidat sur un moteur de recherche, le recruteur peut recouper les informations contenues dans votre CV et sur les réseaux sociaux professionnels (LinkedIn…). Veillez à leur cohérence sous peine d’être rapidement disqualifié.

 

« CV enrichi » : Internet permet d’enrichir votre CV de liens externes vers, par exemple, votre profil LinkedIn, le site du centre où vous avez travaillé, un blog que vous avez créé, une association, un club sportif dont vous êtes membre… N’hésitez pas à exploiter cette possibilité !

 

« Photo » : Pour travailler au contact des patients, une présentation correcte est bien sûr exigée. Il est fortement recommandé d’intégrer à votre CV une photo, de bonne qualité et professionnelle. Evitez la photo de vacances, celle sur laquelle vous prenez des poses… Ces clichés sont à réserver aux réseaux sociaux non professionnels (que vous aurez pris soin de paramétrer afin qu’ils ne soient visibles que de vos amis). N’oubliez pas ce vieil adage, toujours d’actualité : « Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression ».