September 29, 2021

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié ce matin son tout 1er rapport sur l’audition. Il donne à la fois les chiffres clés et les lignes directrices à suivre pour assurer une meilleure prise en charge des besoins actuels et intensifier la prévention du développement des troubles auditifs.

C’est la 1ère fois que l’OMS publie un rapport d’une telle ampleur, qui découle d’une résolution adoptée en 2017 par l’organisation dont l’objectif est d’apporter aux Etats des guides pour intégrer l’audition dans leurs politiques de santé publique. Il présente des données à la fois épidémiologiques et économiques.

 

Ses chiffres clés

 

Rapport mondial OMS

ACTUELLEMENT

 

1,5 milliard de personnes sont concernées par des problèmes d’audition dans le monde

Dont plus de 430 millions ont une perte modérée à sévère nécessitant une prise en charge :  c’est 5 % de la population mondiale

 

Plus de 25 % des plus de 60 ans présentent un déficit auditif

 

60 % des pertes auditives chez les enfants ont des causes évitables (infections, complications péri-natales…)

 

1 milliard de jeunes adultes sont à risque de perte auditive en raison de leurs pratiques d’écoute

 

17 % des personnes appareillables sont équipées, avec de gros écarts selon les pays

 

980 milliards de dollars par an : c’est le coût global de la perte auditive non traitée

 

POUR L’AVENIR

 

Si aucune mesure préventive n’est appliquée, d’ici 2050, 2,5 milliards de personnes auront des problèmes d’audition : cela représente 1 personne sur 4

Dont 700 millions pourraient être équipées d’aides auditives

 

Un investissement de 1,3 dollar par personne et par an est nécessaire pour mettre à niveau les soins auditifs

 

Sur 10 ans, chaque dollar investi dans la santé auditive permettrait une économie de 16 dollars

 

D’ici 2030, l’OMS fixe 3 objectifs :

Augmenter de 20 % les dépistages périnataux

Augmenter de 20 % le taux d’appareillage des malentendants

Faire baisser de 20 % la prévalence des maladies de l’oreille et des déficits auditifs chez les enfants de 5 à 9 ans


Pour la zone Europe, le coût de la perte d’audition non traitée s’élève à 225 milliards de dollars par an. 196 millions de personnes sont actuellement touchées par un déficit auditif, dont 57,3 millions présentent une perte nécessitant une prise en charge. Sur 10 ans, chaque dollar investi permettrait une économie de 31 dollars, quasiment le double de la moyenne mondiale.

Pour atteindre les objectifs fixés, l’Organisation mondiale de la santé a défini des axes stratégiques, résumés dans le slogan de la Journée mondiale : “Des soins auditifs pour tous. Dépister, réhabiliter, communiquer”. Elle enjoint aux gouvernements d’intégrer dans leurs politiques publiques une approche des troubles de l’audition (et des maladies de l’oreille) centrée sur la personne. Celle-ci passe par 5 types d’actions, que chaque Etat peut prioriser en fonction de son efficacité dans le contexte local : dépister et traiter la perte auditive, prévenir les affections qui causent ces déficits, favoriser l’accès aux technologies et aux services de réhabilitation, améliorer la communication, réduire les expositions au bruit et mobiliser plus fortement les parties prenantes.