April 20, 2021

 

 

La marque a publié le 3 mars quelques chiffres issus de l’étude Apple Hearing Study, qu’elle mène en partenariat avec l’université du Michigan depuis novembre 2019.

 

A travers une appli dédiée, Apple recueille des informations sur l’exposition au bruit et l’utilisation des écouteurs par les possesseurs d’iPhone et de Watch. Le partenariat avec la School of Public Health (école de santé publique) de l’université du Michigan a pour objectif de les traiter pour en tirer des enseignements en matière de santé auditive mais aussi cardio-vasculaire. Le projet de recherche revendique d’ores et déjà le statut de « plus grand ensemble de données jamais collecté sur les niveaux sonores environnementaux et via des écouteurs ».

 

Pour la Journée mondiale de l’audition, Apple a dévoilé hier une série de chiffres. Parmi les personnes participant à son étude, 1 sur 4 a une exposition au bruit quotidienne moyenne (circulation routière, machines, etc.) supérieure aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé et 4 sur 10 travaillent ou ont travaillé dans un milieu professionnel bruyant. 2 utilisateurs sur 10 participent à des évènements particulièrement bruyants au moins une fois par mois, une majorité (6 sur 10) sans porter de protection auditive. Enfin, 1 sur 10 reçoit via son casque ou ses écouteurs, des niveaux sonores supérieurs aux limites hebdomadaires fixées par l’OMS.

 

Côté santé auditive, 1 participant sur 10 indique avoir reçu un diagnostic de perte auditive, les trois quarts d’entre eux ne sont pas appareillés. Le test auditif inclus dans l’appli Apple Hearing Study montre qu’une personne sur 5 a des résultats suggérant un déficit et 1 sur 10 présente des signes de perte liée à l’exposition au bruit. 1 sondé sur 4 dit connaître des acouphènes (bourdonnements) plusieurs fois par semaine.