July 27, 2021

 

Alann Le Cam a travaillé de nombreuses années dans le secteur de l’audition avant de lancer My Happy Coach (formation et coaching au ‘happy management’). Selon lui, il n’existe pas de performance, individuelle ou collective, sans bienveillance. Interview. 

Prochaines rencontres avec les entreprises qui recrutent lundi 17 mai.

Selon vous, « ce qui se passe à l’intérieur se voit à l’extérieur ». Cela signifie qu’une équipe heureuse de travailler ensemble et managée avec bienveillance obtient de meilleurs résultats auprès des clients ?

Oui. De plus en plus d’études font le lien entre bien-être au travail et performance. Mais gare aux effets d’annonce : il ne suffit pas de nommer un CHO (« Chief Happiness Officer » ou « Responsable du bien-être en entreprise ») pour que la question soit réglée. Le bien-être au travail se cultive au quotidien, et il commence par le management. C’est lui qui donne l’impulsion. Comme on dit souvent : on choisit une entreprise, mais on quitte un manager.

Comment insuffler davantage de bienveillance au quotidien ?

Par de la reconnaissance : en félicitant sincèrement un collaborateur, une équipe. En donnant la parole aux équipes, en les impliquant dans les prises de décision. Il doit y avoir une symétrie des attentions : dans nos métiers, on prend soin du client, de sa santé. Mais il est tout aussi important de prendre soin du bien-être des collaborateurs afin qu’ils soient performants auprès des clients, et pour leur donner envie de s’engager avec vous.

Face à une jeune génération particulièrement volatile, que fait-on ?

On lui donne envie de rester en lui permettant de grandir professionnellement. La jeune génération a besoin de feedback, très fréquent : un feedback informel au quotidien, et un feedback formel, sous forme d’un face-à-face personnalisé.

Un dernier conseil aux managers ?

L’engagement des autres commence par soi-même. Si vous vous sentez bien, il y a de fortes chances que vos équipes soient dans le même état d’esprit. Vous-même, en temps que manager, êtes-vous heureux de venir travailler le matin ?

Les 6 mots-clés du bien-être au travail

Autonomie : permettre au collaborateur de s’organiser dans son travail, lui faire confiance.

Contribution : aider le collaborateur à se développer professionnellement : dans votre entreprise mais aussi d’une manière générale.

Connexion : créer et encourager la collaboration dans vos équipes.

Confiance en soi : remercier, féliciter.

Atteinte des résultats : expliquer à chacun en quoi son action est créatrice de valeur, définir au niveau de l’équipe les indicateurs de performance.

Sens : faire comprendre le but de la mission, partager une vision inspirante.

Source : SciencesPo Executive Education, Livre Blanc « Pour être heureux, vivons… au bureau ? »