August 2, 2021

 

 

Le fabricant a réuni un groupe de spécialistes internationaux pour établir des recommandations propres à la prise en charge des malentendants atteints de pertes sévères à profondes.

 

Une douzaine de médecins, professeurs, chercheurs, audiologistes et spécialistes de l’audition ont été invités par Phonak à travailler sur la prise en charge des adultes (plus de 19 ans) présentant des pertes auditives sévères à profondes. Ils publient en accès libre, après deux années de recherches, des recommandations destinées à éclairer la pratique des audioprothésistes dans le monde entier, en tenant compte des spécificités et de la complexité de ces déficits auditifs.

Ils sont définis comme une perte auditive moyenne de 61 à 80 dB HL (ISO) dans la meilleure oreille, pour les « sévères » et une perte auditive moyenne de 81 dB HL (ISO) ou plus dans la meilleure oreille, pour les « profondes ». Les lignes directrices sont fondées sur des données considérées comme probantes ou faisant l’objet d’un consensus dans le groupe d’experts.

 

Parmi les recommandations retenues, on notera : l’importance de donner aux patients des informations sur l’ensemble des technologies auditives disponibles (incluant les implants, les appareillages bimodaux) et une attention particulière portée à l’adaptation des appareils auditifs, allant au-delà des réglages initiaux. L’analyse des besoins, du contexte psycho-social, des demandes du patient en matière de communication doit faire partie de la prise en charge. En outre, la réhabilitation des personnes ayant des pertes sévères à profondes ne doit pas négliger des solutions telles que les microphones déportés ou l’entraînement auditif. Les lignes directrices établies par le groupe d’expert détaillent, par chapitres, les recommandations en matière de programmes, gain, fréquences, traitement des acouphènes, adaptations bimodales, mesures des résultats… Des tableaux résument les outils, ressources et éléments de preuves disponibles pour chaque point.