October 28, 2021

 

 

Notre consœur des Echos a révélé ce week-end en exclusivité la décision du ministère de la Santé de ne pas augmenter la contribution exceptionnelle des complémentaires santé, dite “taxe Covid”.

 

Cette taxe avait été adoptée par le gouvernement en contrepartie des économies faites par les organismes de complémentaires santé dans la 1ère phase de la crise sanitaire, liées aux reports de soins durant le 1er confinement et plus généralement en 2020. Avant cet été, le gouvernement avait fait savoir qu’il envisageait de relever cette taxe, initialement fixée à 1,5 milliard d’euros. Les arguments des assurances complémentaires, dont ceux de la Mutualité française, ont-il été entendus ? Selon l’Argus de l’assurance, les pouvoirs publics ont renoncé à l’augmentation de la taxe compte tenu de la hausse des dépenses des Ocam depuis le début de l’année 2021, qui découle, peut-on supposer, de rattrapages, de la mise en œuvre du 100 % santé ou encore de la prise en charge d’une partie des consultations chez les psychologues.