December 1, 2021

 

 

Bihima (British and Irish Hearing Instrument Manufacturers Association), l’association des fabricants d’aides auditives britanniques et irlandais, a publié un communiqué demandant l’instauration de dépistages systématiques, tous les ans.

 

Repartant des chiffres des surdités en population générale publiés par The Lancet (issus d’une enquête mondiale de morbidité), la Bihima souligne que la prévalence fait plus que doubler entre 49 et 59 ans et que le lien est désormais bien établi entre perte auditive et déclin cognitif. Les fabricants expliquent que les Britanniques ont accès à des dépistages gratuits, mais qu’ils doivent faire la démarche de les demander à leur médecin traitant. Une récente étude au Royaume-Uni a montré que les personnes de plus de 55 ans ont passé leur dernier test auditif, en moyenne, il y a 9 ans, alors même que des contrôles de leur audition, tous les 3 ans, leur sembleraient nécessaires. La Bihima défend donc l’idée d’un « changement systémique » grâce à l’instauration de tests d’audition annuels et obligatoires.

Une réflexion qui rejoint celles qui ont cours, en France, en faveur d’une systématisation du dépistage auditif, autour de l’âge de la retraite, notamment.

 

 

 

*Hearing loss prevalence and years lived with disability, 1990–2019: findings from the Global Burden of Disease Study 2019.