December 1, 2021

 

Un récent sondage BVA / Fondation April* cerne l’opinion des Français sur notre système de santé. Ses conclusions mettent en lumière leur attachement à la liberté de choix des produits et des professionnels de santé, ainsi qu’à la complémentarité AMO/AMC.

 

Publié dans un contexte de réflexion approfondie des pouvoirs publics sur l’avenir du système de soins, cette enquête montre que les Français sont particulièrement conscients de la nécessité de le transformer : pour faire face aux défis à venir (développement des maladies graves ou chroniques, dépendance, risques de pandémie…), 58 % pensent qu’il suffira de l’adapter (68 % des 65 ans et plus) et 18 % qu’une totale transformation est nécessaire. Actuellement sur la table du HCAAM, l’hypothèse d’une « grande sécu » (qui impliquerait la quasi-disparition des complémentaires santé) ne séduit que 12 % des personnes interrogées. Pour les deux tiers d’entre elles (67 %), les dépenses de santé doivent rester financées conjointement par l’AMO et l’AMC.

 

 

Questionnés sur les principales actions à mener pour améliorer le système de santé, les patients citent en première place la démographie médicale (54 % en général, 67 % des 65 ans et plus), la prévention et le dépistage (45 % en général, 51 % des seniors) et la limitation des restes à charge (41 %). Le sondage BVA / Fondation April montre également leur fort attachement à la liberté de choix en matière de santé : 85 % déclarent qu’il est important de pouvoir choisir un équipement auditif (mais aussi des lunettes ou une prothèse dentaire) au-delà de la palette d’équipements déjà complètement remboursés dans le cadre du 100 % santé. Par ailleurs, 82 % souhaitent pouvoir consulter le médecin de leur choix, même en cas de dépassements d’honoraires.

 

sondage-bva-april-systeme-sante-novembre-2021-slide-liberte-de-choix-2

 

 

Enfin, 85 % des personnes interrogées jugent que la complémentaire santé est actuellement indispensable (94 % des 65 ans et plus). 73 % les plébiscitent pour les remboursements supérieurs qu’elles offrent sur les soins pris en charge, 66 % pour la prise en charge des dépenses non couvertes par la Sécurité sociale, mais seulement 36 % pour les réseaux de soins qu’elles mettent à la disposition de leurs bénéficiaires. Questionnés sur leur propre Ocam, 8 Français sur 10 s’en disent satisfaits. Dans le détail, 67 % se disent particulièrement satisfaits du niveau des remboursements et 64 % de l’accès à des réseaux de soins en audio, optique et dentaire.

 

 

sondage-bva-april-systeme-sante-novembre-2021-slide-ocam-indispensable-2

 

 

*Etude réalisée par Internet du 19 au 27 juillet 2021 auprès d’un échantillon de 1001 Français âgés de 18 ans et plus, représentatif de la population nationale.