December 1, 2021

 

 

Élu en juin dernier à la tête du CNA, Matthieu Del Rio évoque pour L’Ouïe Magazine l’actualité de la société savante et de la profession. Il lève le voile sur un EPU, qui débute dans 2 jours, légèrement remodelé.

 

Le thème “Notre pratique à l’heure du 100 % santé” s’est-il imposé naturellement pour cet Enseignement post-universitaire ?

Nous pouvions difficilement passer à côté au regard de l’actualité ! Il y a deux points à souligner pour ce 25e anniversaire de l’EPU. Tout d’abord, nous allons rendre hommage à nos pères fondateurs, à tous ceux qui ont apporté aux EPU successifs et à la profession depuis tant d’années. François Degove, notre archiviste, y a beaucoup travaillé. Ce sera un temps à la fois très sympathique et très émouvant (vendredi à 17h30, ndlr). Autre point important : la projection vers l’EPU de demain. Une partie va être dédiée à ce qu’attendent nos confrères, ce que nous pouvons leur apporter : des propositions seront faites en direct de manière très interactive, afin de mieux analyser leurs besoins.

 

Vous avez dit vouloir un EPU « concret et pratique »…

L’événement est en quelque sorte à l’image de notre pratique professionnelle ! Je passe plus de la moitié de mon temps en cabine à appareiller des malentendants. Je suis un homme de terrain, connecté à la réalité de mes confrères. Aussi le programme est-il toujours établi dans le cadre d’un travail collaboratif, par demi-journées, chacune sous la responsabilité d’un Collégien, qui apporte sa pierre à l’édifice. Et il y aura un hommage à Xavier Renard, bien sûr. Certaines choses ne changent pas : comme la réunion commune avec le Syndicat des audioprothésistes. J’y ai convié les inspecteurs de l’Igas. Il y aura, toujours, des interventions sur des sujets appliqués. La journée du samedi a été réorganisée pour faire plus de place aux étudiants. La remise du prix du CNA, qui avait traditionnellement lieu au Congrès des audioprothésistes, se tiendra le samedi après-midi. Cela nous a semblé logique parce que le Collège, c’est avant tout de la formation initiale, continue et permanente. Ensuite, il y aura un temps d’échange avec la Fédération nationale des étudiants en audioprothèse, qui sera le pendant du temps politique du vendredi. La Fnea fait un travail extraordinaire. Les étudiants communiquent bien, ils ont les idées claires. Ils sont désormais un relais d’information, tant auprès des jeunes que des pouvoirs publics.

 

Ce sera le 1er évènement entièrement dédié à l’audioprothèse depuis 2 ans…

En effet, et nous attendons une fréquentation en forte augmentation. Il y a beaucoup plus d’inscrits que les années précédentes et les nombreux partenaires qui nous suivent ont également répondu présents à l’appel ainsi que de nouveaux. Je tiens à les en remercier chaleureusement. Les gens ont envie de se revoir en présentiel. Avec le Congrès, l’EPU est l’évènement incontournable de la profession.

 

Lisez l’interview de Matthieu Del Rio en intégralité dans le nouveau numéro de L’Ouïe Magazine