January 18, 2022

 

Ce samedi 27 novembre, 6 jeunes audioprothésistes ont été invités par le CNA à présenter leurs mémoires. Deux ont été distinguées et un prix du poster a été remis.

Avant d’annoncer les vainqueurs, Matthieu Del Rio a insisté sur la qualité des travaux présentés et la difficulté de l’exercice : 10 minutes de discours devant une salle quasi-pleine… Et offrant une écoute très attentive.

Marie Brunol de l’école de Nancy a reçu le prix du CNA pour son mémoire consacré à l’« Evaluation objective et subjective du système OVP : “Own Voice Processing” de Signia ».

Stéphanie Miny (école de Paris) a été récompensée pour la présentation orale de son mémoire «Impact de l’abaissement fréquentiel sur la perception du sourire chez les presbyacousiques : une preuve de concept de l’utilité de la technique de corrélation inverse».

Le Collège a également inauguré cette année un prix du poster. Les 8 qui ont été soumis au jury sont restés visibles pendant toute la durée de l’EPU. C’est celui d’Anne-Laure Laget, audioprothésiste spécialisée en appareillage pédiatrique et régleuse d’implants à l’hôpital Necker (Paris), qui a été distingué. Il porte sur le « Lien entre les résultats électrophysiologiques et la perception de la parole après 3 ans d’implantation ».