January 18, 2022

 

 

Avec la hausse de l’activité liée au 100 % santé, dans un contexte sanitaire toujours incertain, l’organisation des centres auditifs a été mise à rude épreuve, faisant parfois naître un stress supplémentaire chez les audios chefs d’entreprise. Voici quelques lignes directrices pour favoriser un leadership épanouissant, pour l’entrepreneur et pour ses équipes.

 

Les audioprothésistes qui sont la tête d’un ou plusieurs centres le savent bien : leur fonction les confronte à une série de tâches (administratives, de gestion, non-cliniques, de management…) qui les détourne de leur vocation première : l’audioprothèse. Le stress qui en découle peut avoir des effets négatifs, provoquer une baisse d’efficacité. Pour éviter cet écueil, il est possible de construire un leadership à la fois épanoui et épanouissant.

 

Mettre la gestion à sa juste place

En un peu plus d’un an, les audioprothésistes ont connu des montagnes russes : arrêt total de l’activité de mars à mai 2020, craintes financières pour certains, puis année d’activité record… La gestion financière est un élément majeur de la vie d’un centre auditif mais il n’est pas souhaitable de ne penser qu’à cela. Contrôler la situation, établir un budget prévisionnel sont des missions incontournables, bien sûr… Mais sans perdre de vue que l’amélioration des résultats est la conséquence d’une organisation bien menée et non l’inverse.

 

Bien déléguer

La facilité à déléguer dépend du caractère de chacun, mais il est possible de progresser dans ce domaine et ainsi de gagner en sérénité. La 1ère action à mener consiste à déterminer ce qu’il est possible ou non de déléguer (certaines fonctions relevant du secret professionnel) puis à identifier celle ou celui qui est qualifié, compétent, volontaire pour assumer ces tâches. Expliquer le choix de la personne en toute transparence évite de créer de l’animosité et montre que la décision se base sur une analyse de faits objectifs et cohérents, afin d’optimiser la gestion du centre auditif. Pour bien déléguer, il faut aussi prendre le temps de communiquer des consignes claires. La délégation de tâches, dans la confiance, est un outil puissant pour optimiser la productivité sans faire monter le niveau de stress.

 

Se recentrer

Le rôle d’un audio chef d’entreprise n’est pas forcément d’exceller dans tous les domaines. Il est celui qui sait identifier et utiliser à bon escient les compétences de chacun. Une bonne répartition des missions permet à l’entrepreneur de dégager du temps pour ce qu’il aime faire : réaliser des appareillages, des adaptations et des suivis. Délaisser certaines fonctions annexes donne de l’espace pour se former, développer ses compétences, sa performance…

 

Miser sur l’esprit d’équipe

C’est un maillon crucial de la réussite d’un laboratoire ou d’un réseau de centres, mais aussi un incontournable pour les chefs d’entreprise en recherche d’épanouissement professionnel. Une bonne communication, la possibilité pour chacun de s’exprimer, sont les signes que le dirigeant souhaite intégrer tout le monde dans la réussite du centre auditif. Montrer de la reconnaissance aux collaborateurs et aux assistantes y participe également. Il existe par ailleurs différents leviers pour renforcer l’esprit d’équipe (Lire notre article « 3 clés d’organisation pour renforcer la cohésion dans un centre auditif »).