Publié le 14/03/2022

 

Le décret levant le pass vaccinal (sauf pour les soignants et pour l’accès aux établissements de santé) et l’obligation du masque (maintenue dans les transports collectifs) a été publié in extremis au Journal officiel hier. Il ménage la possibilité, pour les professionnels de santé, de continuer à en imposer le port.

 

Comme annoncé par le Premier ministre, le port du masque et l’obligation vaccinale ne s’imposent plus, en dehors de cas spécifiques. Cette levée des restrictions sanitaires est discutée, à l’heure où le nombre de contaminations quotidiennes est reparti à la hausse. Le Syndicat des audioprothésistes a déjà fait savoir qu’il continuait à recommander le port masque, considérant la fragilité potentielle des patients des centres auditifs, en raison de leur âge. Le décret signé le 12 mars et paru ce dimanche au Journal Officiel permet finalement aux professionnels de santé de continuer à imposer son port, sous certaines modalités. Il est ainsi formulé : « pour l’ensemble des locaux accessibles aux patients, cette obligation [de porter le masque, ndlr] peut être imposée par les responsables des structures ou locaux professionnels suivants :
1° Lieux d’exercice des professions médicales mentionnées au livre Ier de la quatrième partie du code de la santé publique, des professions mentionnées au livre III de la même partie
[dont les audioprothésistes, ndlr] ».
Cette obligation décidée par le responsable de la structure est applicable à toute personne de plus de 6 ans.

Retour à la liste des articles

 

Les immanquables

Titre

Aller en haut