June 29, 2022

 

Le panorama chiffré des perspectives de créations d’emploi, publié par la France Stratégie et la Dares, place les professions de santé en tête, pour la prochaine décennie. Ce document met en perspective les besoins de main d’œuvre exprimés par certains acteurs du secteur de l’audioprothèse.

 

Dans le scénario établi par les services de l’Etat, 1 million d’emplois seront créés sur toute la période 2019-2030, se traduisant par 800 000 postes à pourvoir, par an ! Les métiers du sanitaire et du médico-social arrivent en tête des projections avec 410 000 postes de médecins, infirmiers, professions paramédicales, aides à domicile et aides-soignants ouverts d’ici la fin de la décennie. Suivent les métiers de l’informatique et de la recherche (180 000), les ouvriers de la manutention (135 000), le bâtiment (120 000) et l’industrie (45 000).

 

40 000 paramédicaux, combien d’audios ?

Le rapport identifie une forte dynamique pour l’ensemble des professions du soin et de l’aide aux personnes fragiles, dont les paramédicaux (opticiens, kinésithérapeutes, techniciens de laboratoires, auxquels on peut évidemment ajouter les audioprothésistes). Ce domaine constituerait un vivier de 40 000 emplois supplémentaires d’ici 2030. L’accroissement des besoins, « notamment chez les médecins, suppose une augmentation des flux d’entrants en formation pour résorber le déficit creusé par le numerus clausus », notent incidemment les auteurs. Un raisonnement transposable à notre secteur.

 

Les freins au recrutement maintenus

Selon les métiers, le rapport envisage l’importance des obstacles au recrutement, selon les professions. Parmi les « difficultés qui se maintiendraient » dans le temps, il cite les métiers dont l’exercice « nécessite des compétences techniques spécifiques qui s’acquièrent par le biais d’une formation professionnelle initiale ou continue ». L’audioprothèse entre à l’évidence dans cette catégorie. Cependant, les professions paramédicales sont aussi classées parmi les plus attractives et les plus recruteuses de jeunes diplômé·es.

 

Ce rapport France Stratégie-Dares sera complété par une évaluation plus précise des besoins en compétences à l’horizon 2030… Outil dont se servent les gouvernements pour ajuster les numerus clausus.

 

 

 

Source : Métiers 2030. Quels métiers recruteront à l’horizon 2030, France Stratégie et Dares, 2022.