Publié le 24/06/2022

 

L’enseigne a fait réaliser une enquête par la société Appinio sur les pratiques de prévention des Français quand ils écoutent de la musique et sur leur connaissance des comportements à risque pour leur audition.

 

Quasi 44 % des Français avouent ne jamais protéger leur audition lors d’évènements musicaux, alors même que 60 % des personnes ayant répondu au sondage* déclarent avoir déjà ressenti des bourdonnements ou sifflements d’oreilles. 47,4 % disent avoir déjà souffert de maux de tête et 20,3 % d’une perte auditive après avoir écouté de la musique trop forte.

Les messages de sensibilisation semblent cependant infuser, notamment chez les adultes jeunes : 42 % des 25-34 ans se sentent plutôt concernés par le sujet de la perte auditive (vs 31,5 % en population générale). Malgré tout, la connaissance des facteurs de risque reste lacunaire : moins de 20 % des sondés associent une possible perte d’audition à l’écoute à fort volume et prolongée de musique. Et, chez les 18-24 ans, 50 % admettent en écouter à plus de la moitié du volume recommandé.

« Convaincus que l’audition est un sujet qui nous concerne tous, nous avons mené cette étude qui nous permet de nous rapprocher au plus près des pratiques et ressentis des Français et de comprendre leurs besoins, explique Claire Pernot, directrice marketing et communication d’Audika. Ces données confortent notre conviction quant à l’importance de la sensibilisation et la prévention du plus grand nombre aux risques liés à de mauvaises habitudes notamment l’exposition soutenue à des niveaux sonores trop importants. »

 

 

* Sondage du 8 au 13 juin 2022 auprès de 1 000 Français représentatifs de la population.

Retour à la liste des articles

 

Les immanquables

Titre

Aller en haut