Publié le 14/09/2022

Les 11 syndicats membres des Libéraux de santé (LDS), dont le SDA, et les 3 fédérations d’organismes proposant des complémentaires santé ont signé le 6 septembre un accord de collaboration.

 

Cet accord a pour objet de créer un « espace de co-construction », concrètement cela va leur permettre de dialoguer directement. Les LDS, Le CTip, qui représente les institutions de prévoyance, la Mutualité française et France Assureurs (fédération française de l’assurance) ont en commun « la nécessité d’améliorer l’accès aux soins pour tous, de renforcer la prévention et l’innovation et de garantir la soutenabilité financière d’un système de soins qui repose sur une association étroite entre public et privé ». Parmi les sujets de discussion prioritaire, ils ont inscrit à l’agenda : l’amélioration des dispositifs de dispense d’avance de frais et la conception d’actions de prévention et de santé publique. Les représentants des usagers du système de santé seront invités à participer à cet espace de travail, précise l’accord.

« Sans renier l’indépendance des syndicats représentatifs des professionnels de santé libéraux, nous avons voulu instaurer un espace de dialogue et de projets. L’urgence de la situation du système de santé commande d’agir et de sortir des postures pour construire ensemble, et avec les pouvoirs publics, sur des sujets aussi essentiels que la prévention », a déclaré Sébastien Guérard, président des LDS, dont est membre le Syndicat des audioprothésistes. Celui-ci a initié depuis plusieurs années une réflexion sur un possible dialogue direct avec les Ocam.

Retour à la liste des articles

 

Les immanquables

Titre

Aller en haut