December 11, 2018

L’Ouïe n°84

19,00 

Livraison comprise.

Catégorie : Étiquette :

Description

L’Ouïe Magazine n°84-Avril-Mai 2018

Edito

Un défi historique pour la profession ?

Le 13 juin 2018 est une date à marquer d’une pierre blanche. Ce jour-là, les organisations professionnelles de l’audioprothèse et la ministre de la Santé ont signé le protocole d’accord qui permettra à tous les Français, conformément à la promesse du président de la République, d’accéder à des aides auditives avec un reste à charge modéré dès 2019 et intégralement remboursées à partir de 2021. Fini les attaques sur les prix de l’appareillage, fini les renoncements aux soins pour raisons financières… Avec cette réforme, la profession va à la fois redorer son image et pouvoir équiper davantage de malentendants.

Elle doit pour autant vous inviter à la prudence. Le RAC 0 est une magnifique opportunité, mais aussi un défi qu’il va falloir relever. En termes de qualité déjà : en effet, la hausse attendue de la demande ne devra pas avoir pour corollaire une baisse de la qualité des prestations. En termes de sagesse tarifaire ensuite : les syndicats ont bataillé pour que, hors RAC 0, les prix restent libres, mais cette liberté est assortie de garde-fous. Une envolée trop importante des tarifs de la classe II (aides auditives vendues en dehors de l’offre 100 % santé) pourra en effet se traduire rapidement par leur encadrement.

Cette réforme doit être vue comme un “deal”. Le gouvernement a fait sortir l’audioprothèse de l’ombre, a délié les cordons de la bourse de la Sécurité sociale pour améliorer notablement sa prise en charge par le régime obligatoire et contraint les Ocam à augmenter leur niveau de remboursement, au moins pour le panier de soins 100 % santé. En échange, les audioprothésistes doivent se montrer à la hauteur et prouver qu’ils sont avant tout des professionnels de santé soucieux d’accompagner au mieux leurs patients. Sans cela, ils perdront leur liberté, leurs prix seront plafonnés et la dissociation appareil / suivi leur sera sans doute imposée.

Dès 2019, vos centres enregistreront davantage de trafic et davantage de ventes. Ce sera un tournant, à négocier subtilement et à anticiper dès maintenant avec vos collaborateurs. Toute la filière, mais aussi et surtout les malentendants, comptent sur vous.

ascrouzet.ouiemag@orange.fr

Sommaire

Vous aimerez peut-être aussi…