September 23, 2019

Alors que, dans le cadre de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés, le PLFSS 2014 entend inciter les entreprises à choisir le(s) Ocam(s) recommandé(s) par leur branche sous peine de subir une hausse de leur forfait social, un sondage OpinionWay pour la Chambre syndicale des courtiers d’assurance montre que la plupart des patrons ne veulent pas être contraints.

 

Selon l’enquête publiée par Les Echos, 85% des chefs d’entreprise se prononcent pour la liberté de choix d’un prestataire pour la couverture santé / prévoyance de leurs employés, et seuls 14 % préféreraient que leur branche s’en charge et impose un organisme. «Les chiffres sont quasi identiques quel que soit le secteur ou la taille de l’entreprise», commentent ses auteurs.

Par ailleurs, si les clauses de recommandation sont définitivement adoptées, la moitié des patrons annoncent qu’ils résilieront leur contrat pour rejoindre celui imposé par leur branche, afin d’éviter la surtaxe. 34 % garderaient leur contrat, mais «adapteraient à la baisse les prestations afin de compenser la surtaxe.» 17 % se disent être capable «d’absorber la surtaxe dans les charges» sans rien changer au contrat.

Rappelons que le PLFSS 2014 devrait être voté définitivement cette semaine, avant d’être étudié par le Conseil constitutionnel, qui devrait se prononcer mi-décembre.