December 8, 2019

Selon une étude réalisée par l’Ifop pour Capital Image*, 54 % de la population se disent de plus en plus préoccupés par les questions de santé. Mais pour les deux tiers, les médias ne les informent pas correctement sur le sujet.

 

Pour s’informer sur la santé, 42 % des Français utilisent la télévision, 36 % les sites web d’information et 30 % la presse écrite. La diffusion d’informations impacte leur attitude : 66 % cherchent ensuite à approfondir leurs connaissances sur un sujet et 59 % modifient certains de leurs comportements. 55 % évoquent également à l’occasion les sujets abordés dans les médias avec leur médecin.

Cependant, la population se montre très critique : pour 69 % des personnes interrogées, les informations santé sont «souvent floues et/ou contradictoires.» Seuls 25 % les jugent fiables. Pour 44 %, l’information santé est «trop importante», et 42 % la jugent «souvent inutile.»

*Enquête réalisée du 19 au 24 juillet auprès d’un échantillon de 1 017 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.