Publié le 28/01/2014

Pour 8 Français sur 10, les complémentaires santé devraient prendre en charge les médicaments non remboursés et les actions de prévention comme les dépistages. Questionnés sur l’évolution du système de financement des soins, 21% préféreraient une plus grande prise en charge des frais de santé par les Ocam. 38% des patients estiment qu’il faudrait faire contribuer financièrement, encore plus qu’aujourd’hui, les industries pharmaceutiques. Et 27% pensent qu’il ne faut pas à tout prix rechercher à équilibrer le système de financement de soins (car il ne s’agit pas d’un coût, mais d’un investissement indispensable de la part de l’Etat). Seulement 7% misent sur de nouveaux déremboursements. La même proportion serait prête à cotiser plus pour garantir l’équilibre du système de santé.

Autre enseignement de l’enquête : comme l’année précédente, seuls 20% des Français connaissent le budget annuel qu’ils consacrent à leur santé. Ils sont cependant 62% à noter une augmentation des tarifs de leur complémentaire santé, devant les dépenses de médicaments (41%), les autres dépenses de santé (41%), les consultations chez un spécialiste (38%) et les consultations chez le médecin généraliste (29%)

Enfin, pour s’informer sur les questions de santé, les patients s’adressent d’abord à leur généraliste (pour 78% d’entre eux) ou à leur pharmacien (pour 43%). Les sites Internet d’information et de vente en ligne sont consultés en priorité par respectivement 52 et 27% des Français. Les proches sont interrogés par 41%. Les conseils des professionnels de santé sont également jugés pertinents quand il s’agit de choisir une complémentaire santé : 48% évoquent ce sujet avec leur médecin, et 52% avec leur pharmacien.

 

*Enquête réalisée du 26 septembre au 1er octobre 2013 auprès d’un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 

 

Retour à la liste des articles

 

Les immanquables

Titre

Aller en haut